France Connect, qui sera expérimenté à partir de 2015, proposera aux usagers des services publics en ligne un dispositif d’authentification unique (ou SSO Single Sign On). Au-delà de cette première fonction, France Connect a aussi la volonté d’être la base d’un « Etat plateforme » qui dispenserait l’utilisateur de transmettre à une administration un document qu’une autre administration posséderait déjà. Comme l’explique Jacques Marzin, DSI de l’Etat, la démarche France Connect « présuppose que c’est à l’administration de réunir les différentes données de l’usager et de lui offrir en retour de nouveaux services publics numériques ».

L’idée est prometteuse à défaut d’être totalement novatrice. Elle figurait déjà dans ses grandes lignes dans le Livre Blanc Administration électronique et protection des données personnelles de février 2002 (Rapport Truche). A noter que le nouveau dispositif envisagé prend en considération le fait que l’usager puisse déjà disposer de son coffre-fort électronique personnel proposé par l’un des opérateurs du marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *