La transparence réciproque, c’est-à-dire la possibilité de surveiller les surveillants, est-elle susceptible de procurer une solution pour la protection de la vie privée dans la société de l’information ? Non affirme Bruce Schneier gourou américain de la sécurité et de la cryptologie. Si, lui rétorque David Brin, l’écrivain de Science-Fiction théoricien du concept depuis 1997 date de la parution de son ouvrage The Transparent Society.

 

Sources : Wired – Date : 6 mars 2008 – Auteur : Bruce Schneier
Wired  – Date : 12 mars 2008 – Auteur : David Brin

 Lien des articles (en anglais) : http://www.wired.com/politics/security/commentary/securitymatters/2008/03/securitymatters_0306

http://www.wired.com/politics/security/news/2008/03/brin_rebuttal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *